Siptrex.net » Informations » Difficulté scolaire : qui en est victime ?

Difficulté scolaire : qui en est victime ?

Un phénomène de plus en plus rencontré et ce dans n’importe quel niveau d’études, la difficulté scolaire n’arrête pas d’augmenter. Beaucoup d’élèves et d’étudiants trouvent du mal à comprendre et à réussir. Ce phénomène touche le plus souvent les adolescents qui à cette période, se retrouvent dans une phase de transition et ne savent donc plus ce qu’ils aiment et ce qu’ils veulent. Cependant, l’élève n’est pas le seul fautif quant à cette augmentation, les professeurs eux aussi manquent en ces jours, de pédagogie. Forcer d’apprendre au lieu de comprendre, punir, crier et être complètement monotone en classe ne stimule pas l’élève à vouloir fournir des efforts et à s’améliorer.

Comment y remédier ?

En vu du nombre important des enfants en difficulté scolaire, des solutions ont été mises en place à savoir :

  • Imposer des habitudes : lors de la rupture scolaire, il est important de créer un bon environnement de travail, du calme et un bon programme à suivre sont nécessaires afin de permettre à l’enfant d’accomplir ses tâches,
  • Eviter toute punition excessive : au lieu de les punir lorsqu’ils sont saturés, il est meilleur de les aider à finir,
  • Choisir de les motiver : tout comme les adultes, les enfants ont besoin d’être récompensés. Il est donc important de leur faire comprendre que tout effort fini par payer,
  • Leur prêter attention : un enfant a besoin d’être écouté, il est bon de savoir et connaitre les causes de son échec,
  • Mettre en place un environnement sain et éviter tout conflit : il est important de savoir aborder les problèmes et les résoudre,
  • Leur donner confiance en eux : il est important de leur faire rappeler que l’erreur est humaine et que l’échec fait partie de la réussite,
  • Leur apprendre à s’exprimer,
  • Savoir réagir rapidement dès les premiers échecs,
  • Les privilégier et trouver du temps pour eux

Conséquences de ce phénomène

Cet échec est responsable de plusieurs troubles chez l’enfant à savoir la dépression et la sous-estime de soi, car suite à un échec scolaire, les symptômes souvent associés à une grippe peuvent apparaître alors qu’il n’en est rien. Des vomissement, de la fatigue et des crampes abdominales apparaissent cependant, ces effet secondaires ne sont que ceux de l’anxiété. Un échec peut provoquer chez l’enfant une dépression souvent aiguë engendrant ainsi un mal de vivre ce qui le rend très susceptible. Des troubles du comportement peuvent survenir lui faisant perdre tous ses moyens, il essayera donc comme il pourra d’attirer l’attention sur lui. D’autres conséquences peuvent apparaître à savoir des fugues, des bagarres, mais aussi, un délaissement total de soi et de son entourage qui peut par la suite, s’aggraver si ces problèmes ne sont pas pris en mains.