Comment bouturer un rosier : quelles techniques pour réussir une bouture de rosier ?

Accueil Conseils maison Comment bouturer un rosier : quelles techniques pour réussir une bouture de...

Le bouturage est la technique de multiplication, la plus simple et économique pour profiter de vos rosiers préférés, reproduire à l’identique une variété qui vous a plu dans un jardin, ou encore conserver des variétés anciennes qui sont devenues introuvables. Bouturer un rosier consiste à obtenir un nouveau pied à partir d’un morceau de tige, la méthode est facile et accessible à tous, et il est préférable de l’effectuer dans un moment opportun, ce dernier dépend de l’espèce choisie. Découvrez les étapes à suivre pour réussir la bouture de vos rosiers et les préserver.

Que faut-il savoir avant de procéder au bouturage ?

Avant de vous lancer dans la technique de bouturage, informez-vous sur le moment idéal correspondant à la bouture de la variété choisie, et préparez les outils nécessaires pour y parvenir.

La meilleure période pour bouturer des rosiers est la fin de l’été (août-septembre), ce qu’on appelle le bouturage semi-aoûté quand la base est dure et la pointe encore tendre, comme pour les fuchsias. D’autres espèces comme les chrysanthèmes et anthémis peuvent être bouturées en mai-juin, et les arbustes caducs en octobre-novembre.

Le matériel nécessaire pour bouturer est simple à utiliser. Voici ce dont vous aurez besoin :

  • un sécateur désinfecté ;
  • du terreau ;
  • de la tourbe blonde et du sable ;
  • un pot ;
  • de la poudre d’hormone (commerciale ou faite maison) ;
  • un arrosoir ;
  • une cloche en plastique ou une serre.

Comment réaliser une bouture de rosier ?

La méthode la plus courante pour bouturer un rosier se fait en suivant quatre principales étapes. Il est préférable de réaliser plusieurs boutures pour augmenter vos chances de succès. Voici comment procéder.

Prélevez vos tiges de boutures

  • choisissez une tige fraîchement défleurie, droite et vigoureuse, du diamètre d’un crayon, sans maladie et taches apparentes ;
  • supprimez la tête trop tendre de votre bouture en faisant une coupe en biais juste au dessus de deux feuilles alternes, coupez aussi environ 15 cm en dessous ;
  • ôtez toutes les feuilles en ne gardant que les deux dernières feuilles situées en haut de la tige afin de diminuer l’évaporation ;
  • enlevez les épines de la partie de la tige qui sera enterrée, environ un tiers de la longueur en bas de la tige.

Utilisez une hormone de bouturage et plantez vos boutures

  • trempez la base de la bouture dans l’eau durant quelques minutes ;
  • appliquez la poudre d’hormone sur la même partie afin de favoriser la production de racines, puis tapotez pour en enlever l’excédent ;
  • plantez la bouture dans un terreau pour bouturage ou un mélange de tourbe blonde et de sable ;
  • arrosez généreusement.

Maintenez l’humidité jusqu’à la mise en place

  • il est préférable de mettre la bouture sous cloche ou en serre, dans un endroit à la mi-ombre ;
  • vous pouvez utiliser le goulot d’une bouteille inversé sur la bouture à la place de la serre ;
  • au bout de quelques semaines, et dès l’apparition de nouvelles feuilles, retirez la protection car votre bouture est prête.

Plantez votre bouture en pleine terre

Maintenant que votre bouture de rosier est enracinée vous pouvez la transplantez dans son emplacement définitif, privilégiez un endroit convenable à ce type de culture et regardez votre rosier préféré se reproduire.